strasbourg_cathedrale_notre_dame__8

Cathédrale de Strasbourg. La pêche miraculeuse.   © Jacques Mossot

La Cathédrale Notre-Dame à Strasbourg possède un des ensembles de vitraux les plus importants de France. Ces verrières datent principalement des XIIe, XIIIe et XIVe siècles.
Les vitraux des cinq fenêtres du bas côté sud de la cathédrale datent des années 1330 à 1339. Elles représentent les épisodes de la vie de la Vierge Marie et du Christ. Ces vitraux ont été conçus à cette époque comme une sorte de bande dessinée qui permettait de raconter, à ceux qui ne savaient pas lire, chaque étape de la vie de ces deux personnages sacrés. Comme ces verrières sont proches du sol les visiteurs ainsi que les spécialistes peuvent admirer ces vitraux de très près et en apprécier tous les détails.
Mais cet ensemble est aussi celui dont l’état est le plus préoccupant. Ces vitraux dont les surfaces des verres ont été attaquées par l’usure du temps et les agressions de la pollution doivent être protégés et réparés suivant les meilleures techniques actuelles. Une étude historique et technique très détaillée a été réalisée par Madame Schmuckle-Mollard, Architecte en chef de l’Œuvre Notre-Dame. Les travaux prévus permettront de redonner tout leur éclat à ces ouvrages délicats. Les vitraux seront protégés par une verrière de doublage. Le coût total des travaux de restauration a été estimé à 1,7 millions d’euros.
            
Pour permettre à tous ceux qui souhaitent marquer leur attachement à la cathédrale de Strasbourg, il est proposé de faire appel au mécénat culturel. L’État propriétaire du bâtiment, l’Archevêque de Strasbourg l'affectataire et la Ville de Strasbourg par l'entremise de la Fondation de l’Œuvre Notre-Dame ont décidé d’unir leurs efforts. La loi du 1er août 2003 sur le mécénat culturel encourage ces initiatives par des mesures fiscales avantageuses. Les dons ouvrent droit à une réduction d'impôt égale à 60% des versements pour une entreprise, dans la limite de 5% de son chiffre d'affaires hors taxes, et de 66% pour les particuliers dans la limite de 20% de son revenu imposable. Par exemple, un don de 100 euros pour un particulier, entraîne donc une réduction d’impôt de 66 euros, soit un coût réel pour le donateur de 34 euros.Toutes les personnes ou les entreprises qui adresseront un don recevront en retour une attestation fiscale qui leur permettra d’obtenir la réduction d’impôt correspondante.
            
Alors n’hésitez plus et devenez vous aussi un bâtisseur de cathédrale. Aidez l’Œuvre Notre-Dame à restaurer ces vitraux en lui faisant parvenir vos dons et parlez-en autour de vous.

Fondation de l'Œuvre Notre-Dame, Restauration des vitraux
3, place du Château - 67076 Strasbourg Cedex, Tél : 03 88 43 60 32