Orgue_Saint_Pierre_le_JeuneStrasbourg, l’orgue historique de Saint-Pierre-le-Jeune.

L’Alsace est une terre privilégiée pour le patrimoine de l’orgue. Celui de l’église protestante Saint-Pierre-le-Jeune à Strasbourg tient une place particulière dans mes souvenirs. Depuis très longtemps y sont organisées des veillées musicales le dimanche soir à 17 h, et j’y ai passé de très belles heures partagées avec mes meilleurs amis.

Placé sur une tribune à l’ouest de la nef, l’orgue construit en 1780 par Jean-André Silbermann ne comptait qu’un clavier et une pédale, avec 16 jeux. Il fut complété en 1820 d’un positif de dos par Johann Conrad Sauer. Il fut déplacé sur le jubé et reconstruit en 1900 par E.A. Rœthinger, en traction pneumatique. Il fut à nouveau reconstruit en 1950 par la maison Mulheisen, avec une harmonisation d’Alfred Kern. Fleuron de l’orgue néoclassique à l’alsacienne, cet orgue fut retenu par Helmut Walcha pour l’enregistrement d’une partie de son intégrale Bach dans les années soixante. Il comporte trois claviers et pédale, 41 jeux dont 5 jeux de Silbermann.

Cette saison, l’association Découverte des Orgues d’Alsace organise dans les deux départements une série de concerts, dont la plupart sont gratuits. Une bonne manière d’élargir sa culture musicale, même si l’on est pas trop fortuné.