vendredi 8 mai 2009

Stabat Mater dolorosa…

Strasbourg, le monument aux morts, place de la République.Œuvre du sculpteur Léon-Ernest Drivier, il a été inauguré en 1936. «Strasbourg ne laissera jamais s’éteindre la flamme du souvenir et que nulle part peut-être, n’est restée aussi vivace dans les cœurs la mémoire de ceux qui sont tombés, car nous avons connu chez nous l’une des faces les plus douloureuses de la guerre. Celle qui oppose les uns aux autres, comme des ennemis, des frères séparés par l’annexion de 1871 et qui se retrouveraient pour se combattre. Le sculpteur... [Lire la suite]