Plus de deux millions de visiteurs, autant dire que j’ai profité de l’ambiance festive de ce mois de décembre à Strasbourg, humant au passage les odeurs de vin chaud, de pain d’épices, de Bredele, de tartes flambées, j’en passe et des meilleures. Mon Noël sera beaucoup moins festif, mais je ne vais pas vous gâcher le vôtre hein ! Haut les Cœurs !

Petite anecdote rigolote. Je ramasse souvent des touristes égarés que je remets volontiers sur le droit chemin. L’autre jour, un couple d’Allemands d’un certain âge errait, carte à la main à la recherche de la Petite France. Je propose de les guider – le côté scout revient au galop ! – et je m’apprête à leur indiquer le chemin en les situant sur le plan qu’il ont en mains. C’était celui de… Colmar !

P1010049
L’entrée principale du marché de la Place Broglie.

P1010066
Le marché aux sapins de Noël, devant l’Opéra du Rhin.

P1010002

P1010003

P1010004

P1010006

P1010005

P1010025

P1010021

P1010026

P1010029

P1010010
La « Maison Doreff », le fournisseur de Tchouk-Tchouk de mon enfance.

P1010072
L’incontournable « Pomme d’Amour ». Autrefois on accrochait de petites pommes rouges pour décorer le sapin de Noël.

P1010012

P1010018

P1010069

P1010015

Mme Mireille Oster, qui fabrique de réputés pains d’épices, et dont la famille est présente depuis les années trente sur le «Chriskindelsmärik».

P1010017

P1010016